Tarif bleu d’EDF : le tarif réglementé de l’électricité

Le tarif Bleau d’EDF est un tarif réglementé, fixé par les pouvoirs publics (https://particulier.edf.fr/fr/accueil/offres/electricite/tarif-bleu.html) très répandu en France. Si ses abonnements séduisent près de 8 français sur 10 en 2017, la concurrence tend à convaincre les usagers de se détourner d’EDF en proposant des tarifs libres, plus avantageux.

 

Les 3 offres du tarif Bleu

 

Le tarif Bleu propose à ses usagers 3 abonnements d’électricité, destinés aux particuliers et aux professionnels équipés d’un compteur dont la puissance n’excède pas 36 kVA.

 

L’option de Base pour une consommation homogène

 

L’option de base est avantageuse pour les usagers qui ne prêtent pas attention à leur consommation. Le prix du kWh est donc fixe, affiché à 0,14660 euros au 8 août 2017, de jour comme de nuit.

 

Le prix de son abonnement est également le moins cher des 3 offres du tarif bleu. À titre d’exemple, un abonnement annuel pour un compteur de 9 kVA est de 118,74 euros pour l’option de base contre 140,65 euros pour l’option heures creuses et 137,11 euros pour l’option Tempo.

 

L’option Heures Creuses, idéale pour les noctambules

 

Cette option peut être avantageuse, à condition de consommer beaucoup d’électricité la nuit (machine à laver, lave-vaisselle, sèche-linge, etc.), le prix du kWh étant de moins cher pendant 8 heures, généralement la nuit. En effet,le prix du kWh en heure creuse est de 0,12520 euros contre 0,15930 euros en heure pleine (tarifs affichés en août 2017).

 

L’option heures creuses ne sera donc bénéfique, par rapport à l’option de base, qu’à condition de profiter au maximum des heures creuses pour vos activités gourmandes en énergie.

 

L’option Tempo, la moins plébiscitée du tarif Bleu

 

Si les consommateurs français se répartissent de façon égale entre l’option de base et l’option heures creuses, peu d’entre eux adoptent l’option tempo.

 

Et pour cause, cette option requiert une vigilance à toute épreuve de sa consommation d’électricité, en proposant 6 tarifs différents du kWh en fonction des périodes de l’année, et de la période de la journée (creuse ou pleine).

 

Ainsi, les jours rouges, au total 22 en période hivernale, sont les plus onéreux avec un tarif de 0,1753 euros par kWh en période creuse et 0,5498 euros par kWh en période pleine. Les jours blancs proposent des tarifs moyens durant 43 jours de l’année, soit un kWh à 0,1351 euros durant les heures creuses et 0,1635 euros durant les heures pleines. Enfin, l’option Tempo offre des tarifs très bas durant le reste de l’année avec un prix au kWh de 0,116 euros en période creuse et 0,1330 euros en période pleine.

 

Payer son électricité au tarif Bleu

 

Quelle que soit l’option choisie, les abonnements peuvent régler leur facture chaque mois ou de façon bimestrielle. Pour cela, ils peuvent opter pour l’estimation de leur consommation, basée sur leur consommation antérieure ou souscrire au relevé de confiance. Celui-ci leur permet de relever eux-mêmes leur consommation et de la transmettre aux services d’EDF, avec une facture éditée sur leur consommation réelle.

Partages 0